AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (celiott) stuck with me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

MESSAGES : 21
arrivé le : 03/12/2016

MessageSujet: (celiott) stuck with me   Sam 3 Déc - 21:27


 
 


 
eliott & celeste

 
Well, I would prefer not to spend the next 24 hours in an uncomfortable silence with you, so why don't we just pretend that we're actually friends. And then we can pretend that it's just the weather and not your passive-aggressive magical grandmother messing with karma.
Elle s'affale dans son canapé, son pyjama revêtu et son bain pris. Elle avait passé la moitié de la journée à dormir, récupérant de la soirée qu'elle avait organisée la veille. Et l'autre moitié... Elle avait rangé. Elle aurait dû s'y attendre ; elle savait que tout le monde s'en allait toujours avant de pouvoir mettre la main à la pâte et remettre de l'ordre dans le foutoir qu'ils avaient provoqué. Connor avait un peu aidé, mais elle l'avait congédié, ayant l'impression de profiter de sa bonne volonté. Elle avait fini toute seule, avant de s'allonger dans sa baignoire, au milieu de la mousse et des bulles qui sentaient à peu près toutes les fleurs qu'elle savait nommer.

Elle venait juste d'allumer sa télévision et de s'installer correctement, sa tisane dans la main, quand elle entendit frapper à sa porte. Elle soupire, fait la moue en pensant au fait qu'elle aller devoir sa position si confortable et sa tisane, avant de se mettre à exécution. Elle pose sa tasse sur la table basse en face d'elle, déplie ses jambes, marche difficilement jusqu'à l'entrée. Elle ouvre la porte, regarde droit devant elle, mais doit lever les yeux de quelques degrés pour apercevoir le visage de son visiteur. « Eliott ! » Le ton sur lequel elle avait prononcé son nom était des plus ambigus. C'était à la fois de la joie, de l'inquiétude et de la surprise - tout ça, en même temps. Un savoureux mélange qu'elle-même ne saisissait pas. Elle remonte ses lunettes sur son nez, tire sur le bas de son sweat pour cacher la ceinture non nouée de son pantalon de pyjama, tente de redresser son chignon, bancal, qui se contente de basculer de l'autre côté. Elle pince les lèvres, sent ses dents se serrer et son coeur accélérer. Mon Dieu, qu'il était beau. Elle baisse les yeux, cherchant où les poser sur son visage - du moment que c'était ailleurs que dans ses yeux. « Qu'est-ce que tu veux? » Oops. C'était peut-être sorti un peu plus sèchement qu'elle l'avait souhaité. Alors elle lui adresse un sourire, léger et tremblant, en espérant adoucir son ton.


COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 21
arrivé le : 03/12/2016

MessageSujet: Re: (celiott) stuck with me   Ven 6 Jan - 0:27

Oublier sa veste. Sérieusement. J’étais une vraie tête en l’air, et ma mère me l’avait répété toute ma vie. Et pourtant, ça n’avait servit à rien. J’oubliais toujours quelque chose, tout le temps. Qu’est-ce qu’elle me disait aussi ? Ah oui. Si ta tête n’était pas aussi bien fixée, tu l’oublierais aussi ! Et elle avait raison. C’était ça le pire. C’était comme ça que je me retrouvais à frapper à la porte d’une mignonne petite blonde. J’étais chez elle l’autre jour, avec Connor ce grand dadais à lunette. Et quand on était partit, j’avais oublié ma veste. Et je devais bien la récupérer un jour, je n’allais pas la laisser là pour toujours. Planté devant cet immeuble, j’essayais de me remémorer à quel étage, et surtout dans quel appartement elle vivait. J’avais un vague souvenir, mais je n’étais pas sûr à cent pour cent. Et évidemment, Connor ne répondait pas au téléphone. Et si mes vagues souvenirs étaient mauvais, j’aurais l’air con. Mais bon. Comme mon père disait, qui ne tente rien n’a rien. Alors j’entrais, prenais l’ascenseur et appuyais sur le bouton. J’étais en haut bien plus rapidement que si j’avais pris l’escalier. Logique, El. Alors je sortais, regardant un peu autour de moi. Je reconnaissais l’étage, ce qui était déjà bon signe. Je me dirigeais comme je le pensais, avant de me retrouver une porte. J’avais une chance sur je ne sais combien de me planter. Soit je tombais directement sur Celeste et j’avais de la chance, soit je tombais sur une jolie fille et j’avais de la chance. Je frappe. Quelqu’un ouvre. Le lapse de temps entre les deux n’était pas très long. Je baissais légèrement les yeux pour voir la personne face à moi, c’était elle, ses lunettes vissées sur le nez. Elle était mignonne quand même. J’avais tout bon, je ne m’étais pas trompé. Elle semblait surprise de me voir, et ça pouvait se comprendre. Je n’avais pas prévenu que je venais, et ce n’est pas comme si j’étais le mec qu’elle s’attendait à voir devant sa porte. Un sourire fendit son visage. « Salut ! » Puis elle enchaînait tout un tas de gestes. Plus ou moins utiles, on aurait surtout dit qu’elle commençait à stresser. Pourtant je n’allais pas la manger, je venais juste récupérer ma veste. Ce que je ne lui avais pas encore dit. Mais elle était finalement plus rapide que moi et me demandait ce que je voulais. Oh. Vu le ton employé, je devais la déranger. Merde. « Euh… Je venais juste récupérer ma veste, en fait. Je l’ai oublié, l’autre soir. » Je passais ma main sur ma nuque. Je prenais ma veste, et je repartais.

_________________
❝Bonjour ! Sacré arrivé, hein ? Ça doit être pour ça qu’on l’appelle « seen city »... Ahah... Vous le savez peut-être pas mais je me considère un peu comme un solitaire. J’ai tendance à me voir comme une meute d’un seul loup...❞ very bad trip.
 


Dernière édition par Eliott Calloway le Lun 20 Fév - 17:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 21
arrivé le : 03/12/2016

MessageSujet: Re: (celiott) stuck with me   Mar 10 Jan - 23:17

Ta veste. Oui. Attends. Elle lui adresse un nouveau sourire, dans l'espoir vain de lui faire comprendre que si, elle était contente de le voir au coin de sa porte, bien que non, le fait qu'il n'y soit que pour reprendre sa veste ne lui plaisait absolument pas. Elle laisse la porte ouverte, sans pour autant l'inviter à rentrer. Elle sait parfaitement où elle a mis cette veste, dont elle ignorait le propriétaire jusqu'à il y avait à peine dix secondes. Elle traverse son salon une nouvelle fois, atteint sa chambre, et attrape le vêtement de sur la chaise où elle l'avait posée. Elle le rejoint rapidement sur le seuil de chez elle, lui tend son bien sans franchir le seuil de sa porte, faisait de son mieux pour qu'il n'est pas l'occasion de reposer les yeux sur son affreux, affreux pyjama. Et une veste pour monsieur. Intern facepalm. Ne pouvait-elle pas se contenter de se la fermer, plutôt que de se rendre ridicule comme ça ? Elle sourit encore alors qu'il commence à tourner les talons, lui lance un vague Bonne soirée ! qu'elle essaie tant bien que mal de faire sonner juste et joyeux. Repasse quand tu veux, qu'elle pense, la jeune idiote, alors qu'elle referme la porte derrière elle. Elle s'adosse tout contre, avant de retirer ses lunettes, de les poser à même le sol avant de fourrer sa tête dans ses mains. Elle était vraiment, vraiment, la pire des pires. Idiot, idiot, idiot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 21
arrivé le : 03/12/2016

MessageSujet: Re: (celiott) stuck with me   Dim 22 Jan - 23:41

Ma veste, c’était tout ce que j’avais oublié et c’était déjà beaucoup. J’avais l’impression de la déranger alors j’allais faire vite. Récupérer ma veste et repartir. Elle me sourit et retourne dans son appartement, laissant la porte ouverte. Je ne bougeais pas de ma place, sans glisser un pied, ni même un orteil dans son appartement. Elle ne m’avait pas invité à entrer, alors je ne bougeais pas. Du tout. Elle ne mit pas longtemps à revenir et me rendit ma veste. Je lui souriais. « Merci. » Elle était quand même mignonne dans son pyjama, avec ses lunettes vissées sur le nez. Je la saluais, lui rendais son bonne soirée avant de tourner les talons à mon tour et de me rediriger vers l’ascenseur. Comme je l’avais dis : je prenais ma veste et je partais. J’appuyais sur le bouton, attendais quelques instants mais rien. Je fronçais les sourcils, à la fois étonné et agacé. C’était quoi, le genre d’ascenseur qui fonctionnait une fois sur deux ? Je prenais donc les escaliers, mon sac à dos sur une épaule et ma veste dans l’autre main. Puis j’arrivais devant les portes, sur de moi. Pour m’arrêter vraiment à la dernière minute voyant qu’elle ne s’ouvrait pas. Je fronçais les sourcils, une nouvelle fois. « C’est quoi ce bordel… » Je reculais, avançais à nouveau. Toujours rien. Je recommençais ce manège deux fois. Ok, là c’était vraiment bizarre. J’étais coincé. Je regardais autour de moi, espérant que quelqu’un se pointe et trouve la solution, mais rien. Cinq minutes que j’étais planté là comme un con. Et je n’avais qu’une solution, vu que je ne connaissais qu’une personne ici. Alors je remontais, par les escaliers cette fois, frappant à nouveau à la porte de la petite blonde.

_________________
❝Bonjour ! Sacré arrivé, hein ? Ça doit être pour ça qu’on l’appelle « seen city »... Ahah... Vous le savez peut-être pas mais je me considère un peu comme un solitaire. J’ai tendance à me voir comme une meute d’un seul loup...❞ very bad trip.
 


Dernière édition par Eliott Calloway le Lun 20 Fév - 17:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 21
arrivé le : 03/12/2016

MessageSujet: Re: (celiott) stuck with me   Ven 27 Jan - 21:31

C'est le son de sa télé qui s'éteint qui la fait revenir à elle. Quand elle retire ses mains de devant ses yeux, elle s'attend à retrouver la lumière tamisée et apaisant de son appartement. Mais non. C'était presque comme si elle n'avait pas bougé. Elle panique un instant, se demande si elle n'est pas devenue aveugle, mais vite la lumière de la lune presque pleine attire son regard. Elle fronce les sourcils, se relevant difficilement du sol (sa souplesse était légendaire en ce qui concernait son inexistence) pour aller jeter un coup d'oeil à l'extérieur. Au loin, elle distinguait les lumières du centre-ville, mais il semblait que plusieurs rues autour de la sienne avait été plongées dans l'obscurité. Bloody Hell. Elle trotte jusqu'à la commode, en face de son sofa, celle-là même où sa télévision était installée, cherche des allumettes. Elle est certaine qu'elles sont là, mais sans la moindre trace de lumière, difficile de retrouver quoique ce soit dans ses tiroirs mal rangés. Finalement, une fois ses yeux habitués au noir de la pièce, elle met la main sur la petite boîte en carton. Elle retourne au bord de sa fenêtre, devant laquelle était posée plusieurs petites jarres enfermant des bougies parfumées. Ce serait parfait pour éclairer les endroits nécessaires de l'appartement - devant le frigo, à côté du canapé, et sur sa table de nuit. Elle en allume une première, et avant qu'elle puisse faire de même avec la seconde, elle entend toquer à sa porte, et elle manque de sursauter et de se brûler les doigts. Elle souffle sur l'allumette, attrape la première jarre et va ouvrir... Cassant ses lunettes au passage. Elles étaient restées sur le sol, et elle venait de marcher dessus - et on aurait presque dit qu'elle y avait mis du coeur. Elle crie un Saperlipopette! avant d'ouvrir la porte et se retrouver une fois encore en face d'Eliott. Parfait. Parfait. Tout ce qui lui fallait. Laisse moi deviner. Tu peux pas sortir ?


Dernière édition par Celeste B. Denton le Mer 1 Fév - 16:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 21
arrivé le : 03/12/2016

MessageSujet: Re: (celiott) stuck with me   Mer 1 Fév - 15:56

J’étais à ça de me prendre la porte. Mais vraiment à ÇA. J’essayais plusieurs fois de m’avancer vers elle, de bouger mais rien à faire elle ne s’ouvrait pas. Visiblement, cette porte fermée et l’ascenseur étaient liés. J’étais coincé ici et la seule personne que je connaissais un minimum, avait l’air de vouloir rester seule. Mais je n’avais pas vraiment le choix, alors je remontais en prenant les escaliers, m’éclairant avec mon téléphone pour ne pas me casser la gueule. J’avance, confiant, jusqu’à ce que l’écran de mon téléphone s’éteigne et que je manque de me casser la gueule dans les marches. Je me rattrapais, rallumais le téléphone et continuais ma montée. Et je continuais ce petit jeu jusqu’à arriver au bon étage, et à la bonne porte, avant de frapper une nouvelle fois. J’attends, dans le noir, lorsque j’entendais un Saperlipopette ! venant de l’appartement. Je haussais un sourcil. Je n’avais plus entendu cette expression depuis… depuis… trop longtemps. Je n’étais même pas certains de l’avoir déjà entendu un jour. Quelques secondes après ce pseudo juron, la porte s’ouvre à nouveau sur la petite blonde (sans ses lunettes cette fois). « Ouais, la porte s’ouvre pas. », répondis-je tout en hochant la tête. « Saperlipopette n’est-ce pas ? »

_________________
❝Bonjour ! Sacré arrivé, hein ? Ça doit être pour ça qu’on l’appelle « seen city »... Ahah... Vous le savez peut-être pas mais je me considère un peu comme un solitaire. J’ai tendance à me voir comme une meute d’un seul loup...❞ very bad trip.
 


Dernière édition par Eliott Calloway le Lun 20 Fév - 17:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 21
arrivé le : 03/12/2016

MessageSujet: Re: (celiott) stuck with me   Jeu 2 Fév - 11:41

Elle pince les lèvres alors qu’il relève son saperlipopette, retenant un rire, parce qu’elle savait très bien à quoi ce rire ressemblerait – un gloussement des plus niais, précisément tout ce qu’elle évitait de montrer au jeune homme devant elle, et ce, depuis le jour où elle avait posé les yeux sur lui. Oui. Saperlipopette. C’est pas un peu plus élégant que sa mère la pute ? Elle avait dit ça en souriant, et elle se demanda s’il l’avait déjà vue lui sourire franchement. Elle ouvre la porte un peu plus grand, s’écarte de devant l’embrasure pour silencieusement l’inviter à entrer. Fais attention, mes lunettes sont par terre. Elle les avait suffisamment amochée pour le laisser marcher dessus une nouvelle fois. Elle éclaire faiblement le sol devant lui en avançant le bras qui tenait la jarre et la bougie. Ne t’en fais surtout ça, ça arrive de temps à autres. Ça devrait revenir bientôt. Elle l’espérait, en tous cas, histoire de ne pas avoir à passer des heures à deux dans un appartement sombre sans avoir quoique ce soit à se dire. Tu veux quelque chose ? A boire, à manger, peu importe. Mal à l’aise, elle parlait beaucoup trop ; et elle avait déjà envie de se foutre des baffes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 21
arrivé le : 03/12/2016

MessageSujet: Re: (celiott) stuck with me   Mar 7 Fév - 18:34

Elle m’avait à nouveau ouvert, sans ses lunettes cette fois et je crois bien que c’était la première fois que je la voyais sans. Je riais un peu à sa remarque. C’est clair que saperlipopette, c’était mieux que sa mère la pute. Sur ce coup là elle avait totalement raison. « Ouais, t’as pas tort. » Je lui rendais son sourire, alors qu’elle s’écarte doucement, m’invitant dans le même temps à entrer avant de préciser que je devais faire attention à ses lunettes qui se trouvait sur le sol. Certainement la raison de son saperlipopette. Je hochais la tête et entrais, faisant bien attention à ne pas marcher encore une fois sur ses lunettes. Je me doutais bien qu’elles avaient déjà assez souffert. J’avance doucement alors qu’elle m’éclaire avec une bougie, ajoutant que je ne devais pas m’en faire, que ça arriverait de temps à autre. « D’accord… » Je la suivais jusque dans son salon, mon sac sur l’épaule et sans avoir écrasé de paire de lunettes. « Je veux bien à boire si ça ne te dérange pas… N’importe quoi ça ira… » Je lui souriais. « Et j’ai des brownies maison dans mon sac si tu veux. »

_________________
❝Bonjour ! Sacré arrivé, hein ? Ça doit être pour ça qu’on l’appelle « seen city »... Ahah... Vous le savez peut-être pas mais je me considère un peu comme un solitaire. J’ai tendance à me voir comme une meute d’un seul loup...❞ very bad trip.
 


Dernière édition par Eliott Calloway le Lun 20 Fév - 17:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 21
arrivé le : 03/12/2016

MessageSujet: Re: (celiott) stuck with me   Jeu 16 Fév - 21:39

Elle hoche vivement la tête alors qu'il accepte à boire, quoiqu'anxieuse à l'idée de devoir choisir pour lui. Elle fronce les sourcils, s’accroupit pour ramasser les débris de ses lunettes. Il doit rester des bières de hier soir... Comme à chaque fois, Connor prévoit beaucoup trop de boissons. Tais. Toi. Elle contemple ce qu'il reste de ses binocles. Génial. Parce que porter le pyjama le plus immonde qu'il lui avait été donné de posséder, il fallait en plus qu'elle ressorte ses anciennes lunettes en attendant de faire réparer celles-ci - et elle n'était vraiment, vraiment pas fière de cette paire-là. Tant pis. Elle ferait sans pour ce soir. Elle lève les yeux vers Eliott alors qu'il parle à nouveau, et qu'un sourire qu'elle ne contrôle pas se glisse sur ses lèvres. Sache que brownies, c'est un mot magique. Elle a.do.rait les brownies. Tout ce qui avait du chocolat, en vérité. Non, plus exactement, tout ce qu'elle pouvait manger. Elle lui désigne le canapé avec la main qui tenait ses lunettes brisées. Tu peux t'asseoir, je... Elle tousse. Pourquoi sa voix lui semblait si insupportable, soudainement ? Je reviens avec tout ce qu'il faut. Elle dépose nonchalamment les débris de lunettes sur le comptoir de la cuisine, avant de se mettre à fouiller dans son frigo, s'éclairant avec l'une de ses bougies. Elle en sort une bouteille de lait et une des trois bières survivantes - disons, les trois bières que Connor n'avait pas reprises avec lui. Le manque de lumière et, surtout, le manque de lunettes, l'empêchent d'ouvrir ladite bière de façon efficace, et elle galère comme il faut avant de pouvoir la servir au jeune homme, lui adressant un sourire aussi chaleureux qu'elle le peut et un timide voilà qu'elle n'est pas sûre d'avoir elle-même entendu. Elle retourne vite à la cuisine, se prépare rapidement un chocolat qu'elle ne fait pas chauffer, et va s'asseoir à son tour, dans le coin du canapé qu'elle occupait toujours, ravie de constater qu'Eliott avait, lui aussi, choisit un coin. Elle n'attend pas une seconde pour porter le breuvage à ses lèvres, bien heureuse de pouvoir se dissimuler derrière sa tasse. En toute honnêteté, elle n'attendait que de pouvoir manger ses brownies et de voir le courant revenir, qu'il puisse partir et qu'elle puisse redevenir la Celeste normale - pas la Celeste comme ça, qui parlait trop pour ne rien dire et qui ne supportait plus ni sa voix, ni son jogging trop grand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 21
arrivé le : 03/12/2016

MessageSujet: Re: (celiott) stuck with me   Jeu 16 Mar - 18:52

Elle m’avait proposé de rester, le temps que le courant revienne et j’acceptais. Lorsqu’elle me proposa à boire, j’acquiesçais lui disant aussi qu’elle pouvait choisir, n’importe quoi ferait l’affaire. Je souriais quand elle me dit qu’elle devait encore avoir de la bière de la veille, vu que Connor en prévoyait beaucoup trop. « Ça ne m’étonne pas de lui… » Mais alors, vraiment pas. Avant qu’elle ne parte, je lui disais que j’avais des brownies avec moi. Et là, c’était comme si je venais de dire à un enfant que le Père Noël n’allait pas tarder à arriver. Je riais doucement à sa remarque. « Tant mieux si ça te plait alors… » Bon ok, ces brownies là n’était pas vraiment fait pour les enfants, mais ça restaient des brownies. Je hochais la tête lorsqu’elle me dit que je pouvais m’asseoir, qu’elle revenait. J’essayais de me guider dans le noir, avec mes souvenirs de la veille, jusqu’au canapé avant de m’asseoir. Je posais délicatement ma veste sur l’accoudoir, histoire de ne pas l’oublier une seconde fois. Puis, mon sac sur les genoux, je prenais mon portable dans ma poche et allumais l’écran pour m’éclairer. Puis je trouvais ma petite boîte avec les fameux petits gâteaux au chocolat et je les posais sur la table basse juste devant moi. Je l’ouvrais, mettant le couvercle en dessous, pour ne pas l’oublier lui aussi. Celeste fini par revenir, et je la remercie en souriant lorsqu’elle me tend une (ou la) bière restant de la soirée. Elle repart, revient avec une tasse. Elle se mit dans le coin du canapé, telle une enfant. Par chance, je n’avais pas choisis son coin. Et j’aurais compris qu’elle me vire, parce que moi aussi j’avais mon coin favoris, et je n’hésitais pas à virer Connor à coups de coussin lorsqu’il le prenait. Je buvais une gorgée de ma bière, avant de remarquer que Celeste restait timidement dans son coin. J’attrapais la boîte, et la lui tendis. « Tiens, je sais que t’en meurs d’envie. »

_________________
❝Bonjour ! Sacré arrivé, hein ? Ça doit être pour ça qu’on l’appelle « seen city »... Ahah... Vous le savez peut-être pas mais je me considère un peu comme un solitaire. J’ai tendance à me voir comme une meute d’un seul loup...❞ very bad trip.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 21
arrivé le : 03/12/2016

MessageSujet: Re: (celiott) stuck with me   Ven 31 Mar - 23:39

C'était vraiment étrange que de se retrouver assise dans son canapé, la seule lumière d'une bougie éclairant la pièce, avec Eliott Calloway. Ils étaient plongés dans le silence. Qu'avaient-ils à se dire, de toute façon? Ils n'avaient qu'un seul point commun, en vérité. Connor Oates. C'était tout ce qui les rapprochait. C'était la seule raison de la présence de l'américain dans son appartement. Si, d'ordinaire, le silence lui convenait parfaitement, aujourd'hui il l’agressait, l'oppressait. Rien, dans cette situation, ne la mettait à l'aise. Pourquoi fallait-il qu'il ait des yeux pareils ? Elle les évitait, ses yeux. En vérité, elle évitait Eliott dans son intégralité. Mais elle ne peut s'empêcher de porter son attention sur lui quand il lui tend la boîte de brownie et, une fois encore, elle sent presque littéralement son regard s'illuminer. Elle sert ses lèvres, se demandant si c'est vraiment poli de se servir dans la réserve de quelqu'un - surtout quand cette réserve ne vous est pas originellement destinée - avant de se souvenir qu'elle était chez elle et que si elle n'avait pas été si charitable, il serait en train de geler de froid dans le loby de l'immeuble. Alors elle esquisse un sourire, attrape une des gâteaux, et lâche un timide merci avant de prendre une première bouchée, bien plus grosse que ce qu'elle aurait voulu. Immédiatement, le goût du chocolat la fait sourire un peu plus, et la rend plus à l'aise. C'était fou, le pouvoir que le chocolat avait sur Celeste Denton. Mais après quelques secondes à mâcher, ses sourcils se froncent alors qu'un goût parasite s'invite sur ses papilles. Woh. Qu'est-ce que c'est que ça. Elle ne se rendit compte qu'elle avait dit ça à voix haute seulement quand elle croisa le regard d'Eliott, qu'elle n'arrivait pas déchiffrer correctement dans l'obscurité. Mais il ne répond rien, alors elle se décide à deviner toute seule. Elle doit prendre plusieurs autres bouchées, et finalement, terminer de le manger pour qu'une réponse lui vienne : du romarin. Son imbécilité la fait sourire, une fois encore. Qui aurait l'idée de mettre du romarin dans un brownie ? Depuis quand il était culinairement permis de foutre des herbes dans une pâtisserie ? Oh, doux Jésus. Ses yeux bleus s'ouvrent un peu plus largement, se rivent sur la boîte de brownies, et elle n'a pas d'autre choix que d'avaler cette première boucher pour pouvoir parler, les yeux plantés dans ceux du jeune homme. C'est moi où tu viens littéralement de me droguer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 21
arrivé le : 03/12/2016

MessageSujet: Re: (celiott) stuck with me   Ven 7 Avr - 23:22

Elle en mourait d’envie, de prendre un brownie. Ça se voyait sur sa tête, même dans le noir. Alors je lui tendais la boite, innocemment. J’avais quand même un peu peur de sa réaction lorsqu’elle découvrirait ce qu’était réellement, ces brownies. J’aurais pu lui dire. Lui dire qu’en fait, c’était des brownies spéciaux. Mais, même sans la connaître vraiment je me doutais bien qu’elle dirait non. Et puis ça n’allait pas la tuer, d’en manger un. Bon, elle allait peut-être me tuer, c’est vrai. Je ne la lâchais pas des yeux, lorsqu’elle portait le petit gâteau jusqu’à sa bouche. Je reposais la boite, en prenais un à mon tour et mordait dedans alors qu’elle mâchait le sien. Woh. Qu’est-ce que c’est que ça. Je tournais la tête vers elle et la regardait. J’aurais dû m’en douter qu’elle découvrirait tout de suite, que ce brownie avait quelque chose de plus des brownies qu’on pouvait trouver en magasin. J’avais fini le mien, le temps qu’elle analyse le sien. Et évidemment, elle avait compris. Elle avalait, me regardais. Oui, vu comme ça, je l’avais drogué. Mais pas pour lui faire du mal. Oh, c’était loin d’être mon intention. J’essayais juste d’être, sympa. En partageant mes brownies. « Euh… non ? » Menteur. Je la regardais. J’aimerais tellement que ce brownie agisse vite. Histoire qu’elle en rigole ? « Bon, c’était pas ma première intention. C’était pas voulu. Enfin… » Tu te démerdes très bien Calloway, bravo, très crédible. Bordel, je commençais vraiment à être perdu.  « Il t’arrivera rien de mal, j’te le jure. »

_________________
❝Bonjour ! Sacré arrivé, hein ? Ça doit être pour ça qu’on l’appelle « seen city »... Ahah... Vous le savez peut-être pas mais je me considère un peu comme un solitaire. J’ai tendance à me voir comme une meute d’un seul loup...❞ very bad trip.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 21
arrivé le : 03/12/2016

MessageSujet: Re: (celiott) stuck with me   Ven 14 Avr - 17:19

Elle le regarde, bouche-bée, alors qu'il dément clairement le fait indéniable qu'elle venait d'exprimer. Comment ça, non? Il était plus qu'aisé de lire sur son visage qu'il lui disait n'importe quoi - mais elle n'avait pas besoin de ça pour savoir qu'il mentait, le goût amer de sa connerie lui collant toujours aux papilles. Elle lâche un rire sec, absolument pas amusé alors qu'il continue. Je sais, Eliott. Tu t'es simplement dit "une soirée avec c'te coincée, quel cauchemar", alors t'as décidé de me faire me détendre un peu, c'est ça?" Elle avait imité son accent américain de la façon la moins aimable qu'elle avait trouvée. Elle n'était pas en colère simplement parce qu'il clairement et tout simplement cru qu'il allait pouvoir lui faire ça sans qu'elle n'en sache rien ; non, ce qui l'énervait le plus, c'était qu'il n'avait pas eu d'autre idées que de la droguer pour passer un moment plus agréable que ce qui s'annonçait. Elle lève les yeux au ciel quand il lui assure qu'il ne lui arrivera rien de mal, avant de croiser les bras contre ses poitrine, de se rétracter le plus possible au fond de son canapé et de détourner le regard du visage d'Eliott, ne daignant pas répondre - pas parce qu'elle ne voulait pas s'en donner la peine, mais parce qu'elle savait qu'elle avait de fortes chances de se ridiculiser si elle ouvrait la bouche une fois encore. Alors elle se tait, se concentre pour ne pas craquer et continuer de le regarder. Elle s'occupe comme elle peu sans trop bouger. Finit son chocolat, essaie de lire avec si peu de lumière et sans ses lunettes, s'acharne à vouloir rentrer un des fils de son sweat. Mais au fur et à mesure, tout s'allégeait - ses pensées, sa colère, peut-être même son corps lui-même si ses sens ne la trompaient pas. Et bientôt, après elle ne sait trop combien de temps baignés dans le silence, c'est le début de ses gloussement qui le brise. Elle ne sait pas trop pourquoi elle rigole. Peut-être parce que, maintenant qu'elle y réfléchissait, elle était la dernière des débile. C'était une bonne idée, en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 21
arrivé le : 03/12/2016

MessageSujet: Re: (celiott) stuck with me   Lun 1 Mai - 21:43

Bravo Calloway, alors là t’as tout gagné. Quelle idée j’avais eu de ne pas lui dire que ces brownies n’étaient pas du tout le genre de brownie qu’elle avait l’habitude de manger. Je n’avais jamais pensé à mal, mais là maintenant qu’elle me l’avait fait remarqué et qu’elle m’avait clairement bien comprendre que je n’aurais pas pu faire pire connerie ce soir, je me sentais con. Totalement con. Je la regardais alors qu’elle pensait savoir ce que je m’étais dit tout en imitant l’accent américain, et secouais simplement la tête. Je ne m’étais jamais dit ça, bien que, en remontant la seconde fois, j’appréhendais un peu la soirée parce que je ne la connaissais pas vraiment. Pour moi elle était juste l’amie de Connor, rien de plus. Je ne la trouvais pas coincée, je la voyais juste beaucoup plus timide et introvertie que le grand dadais qui nous servait d’ami commun. Et comme un idiot je tentais de la rassurer en lui disant qu’il ne lui arriverait rien de mal. J’étais clairement le type qui enfonçait des portes ouvertes ou qui continuait de creuser au fond du trou. Puis le silence s’installait, je n’osais plus rien dire et finalement il valait certainement mieux que je ne dise plus rien. Je buvais ma bière sans rien dire et mangeait un deuxième brownie toujours dans le silence le plus complet. Finalement c’était pire que si je ne lui avais rien proposé du tout. Je n’avais plus qu’à espérer que le courant revienne au plus vite. La prochaine fois je pense que je resterais en bas, dans le hall. Ouais bonne idée Calloway, reste en bas la prochaine fois. Surtout que je commençais à ressentir les effets de ces brownies. Et être défoncé tout seul, c’était beaucoup, beaucoup moins marrant. En plus ce silence ne me donnait qu’une seule envie : rire. Parce qu’au final c’était totalement débile comme situation. Mais étonnement c’était ses gloussements à elle qui brisaient le silence. Et automatiquement, un sourire amusé se dessina sur mes lèvres alors que je la regardais. Rapidement, mon sourire se transforma en rire. Et pendant quelques secondes, je riais. Parce que ouais, c’était quand même drôle finalement. Puis, calmé je buvais une nouvelle gorgée de ma bière avant de la tendre à Celeste. « T’en veux ? »

_________________
❝Bonjour ! Sacré arrivé, hein ? Ça doit être pour ça qu’on l’appelle « seen city »... Ahah... Vous le savez peut-être pas mais je me considère un peu comme un solitaire. J’ai tendance à me voir comme une meute d’un seul loup...❞ very bad trip.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 21
arrivé le : 03/12/2016

MessageSujet: Re: (celiott) stuck with me   Lun 1 Mai - 22:57

Le sourire qu'il lui adresse alors la fait rire de plus belle. Comment pouvait-on avoir un sourire pareil, sans le moindre défaut ? Il commence à rire à son tour, et la toute petite partie rationnelle qui restait encore active chez Celeste fait surface ; elle se dit que si un jour elle s'était imaginé ricané d'une façon aussi débile avec un type comme Eliott Calloway - un type comme ça, comme elle n'en avait jamais vu, tellement, tellement beau -, elle aurait levé les yeux au ciel avait d'intérieurement énumérer les raisons qui faisait que jamais une situation comme celle-ci risquait d'arriver. Après tout, il y en avait tant. Elle était timide, introvertie, détestait tellement sa propre personne qu'elle préférait ne pas imposer sa présence à qui ce soit, manquait cruellement de confiance en elle, et surtout, ne pouvait pas aligner deux mots sans se sentir comme la dernière des idiotes. Le fou rire ainsi déclenché se calme, au bout d'un certain temps, que Celeste ne sait plus mesurer. Elle garde les yeux rivés sur la bière qu'Eliott lui tend, et un sourire énorme et incontrôlable s'incruste sur ses lèvres démaquillées. Encore une de tes idées pourries ? Même influencée par une telle substance, elle arrivait encore à ne pas jurer. Et l'enfant élargit son sourire, avant de tendre la main. J'accepte, mon cher monsieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 21
arrivé le : 03/12/2016

MessageSujet: Re: (celiott) stuck with me   Mar 2 Mai - 1:09

Lorsqu’elle se met réellement à rire, mon rire s’intensifie lui aussi. Finalement, tout s’arrangeait et ce n’était pas si horrible que ça, même si le courant n’était toujours pas revenu. Et puis, il fallait avouer qu’elle était belle lorsqu’elle riait. Elle n’était pas la pire des compagnies que j’avais pu avoir. Et puis, si elle était amie avec Connor, je ne voyais pas pourquoi on ne pouvait pas l’être non plus. Mais pour le coup, il fallait avouer que les brownies, après avoir failli faire tout capoter, avait pas mal aidé. Et c’était tout naturellement cette fois, sans aucune peur même que je lui tendais ma bière en lui demandant si elle en voulant. Même pas certain qu’elle accepte, je voulais juste ne pas me faire engueuler une deuxième fois. Mais vu son état, et le mien, j’en doutais fort quand même. Elle fixe ma bière, mais son sourire en disait long. Je souriais moi aussi. C’était incontrôlable. Les brownies que j’avais avalé commençaient à faire leurs effets et la voir dans cet état… c’était obligé. Je devais sourire. « Tu vas vite comprendre que j’ai que des idées pourries… » Je souriais, encore et toujours et d’autant plus lorsqu’elle tendait sa main pour prendre la bière. Je la lui donnais, avant de m’installer correctement dans son canapé. « Tu verras, c’est meilleur que ça en a l’air. »

_________________
❝Bonjour ! Sacré arrivé, hein ? Ça doit être pour ça qu’on l’appelle « seen city »... Ahah... Vous le savez peut-être pas mais je me considère un peu comme un solitaire. J’ai tendance à me voir comme une meute d’un seul loup...❞ very bad trip.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 21
arrivé le : 03/12/2016

MessageSujet: Re: (celiott) stuck with me   Jeu 4 Mai - 23:04

Elle lève la bouteille comme pour trinquer quand il la lui donne, ne le quitte pas du regard alors qu'il s'installe plus confortablement. Eliott Calloway. Dans mon canapé. C'était réel, malgré ce que ses pensées, plus légrères que jamais, pourraient laisser entrevoir. Il l'avait littéralement droguée, mais était-ce si grave ? Elle savait qu'il n'y avait pas trente moyens de la faire se détendre, surtout quand quelqu'un la rendait aussi gênée - voire gênante, dans les cas les plus extrêmes. Elle lâche un petit rire à sa remarque, avant de porter la bouteille à ses lèvres. Pour qui est-ce que tu me prends ? Je suis une British, une vraie, et les pubs n'ont plus de secrets pour moi. D'ailleurs, maintenant qu'on en parle, à chaque fois que j'y vais, je finis fatalement... Elle se coupe, soudainement. Tu finis comment, Celeste? Tellement saoule que tu ne t’aperçois pas qu'on te suit, que tu ne te préoccupes des mains qui courent sur ta peau que quand elles se font trop pressantes, que tu peines à crier parce que ton cerveau est comme mis sur pause? Enfin, pas bien, quoi. Elle détourne le regard quelques secondes, prend un nouvelle gorgée avant de retendre la bouteille à Eliott. Encore une fois, ses yeux s'attardent sur lui, sans même qu'elle ne s'en rende compte. Et dans un état pareil, elle est incapable de s'en empêcher. Le fil de ses pensées dérive sur Connor, qui s'était si souvent assis à sa place, lui aussi, une bière à la main. Et les souvenirs remontent, et son sourire s'élargit, idiot et nostalgique. C'est Connor qui m'a forcé à boire ma première goutte d'alcool - on peut dire que sa relève est assurée. Elle retire les jambes de contre sa poitrine, les croise en tailleur et pivote quelque peu, pour lui faire face plus simplement. J'arrête de parler, promis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 21
arrivé le : 03/12/2016

MessageSujet: Re: (celiott) stuck with me   Mar 23 Mai - 23:48

Qui aurait pu croire qu’un jour, je serais sur le canapé de Celeste Denton, défoncé, à boire une bière et à rire avec elle ? Personne. Et pourtant c’était en train d’arriver. Mon sourire ne se décollait pas de mon visage, alors qu’elle fixait ma bière. Des idées pourries, j’en avais tout le temps. Du moins très, très souvent. Connor pouvait en témoigner, d’ailleurs. Mais elle finit par prendre ma bière, et je la regardais, le sourire toujours aux lèvres. C’est vrai quoi, pour qui je la prenais ? Elle était une british, une vraie. Et maintenant que je travaillais dans un pub ici, je savais à quoi m’en tenir avec eux. Sans compter sur tous ceux que Connor m’avait présenté, filles ou garçons. Alors finalement, je me disais qu’il était tout à fait logique que Celeste soit exactement comme eux. Elle marquait une pause à la fin de sa phrase, et je la regardais, un sourire moins grands sur les lèvres. Qu’avait-elle d’un coup ? De mauvais souvenirs à cause de ses cuites ou ne trouvait-elle simplement pas ses mots ? « Comme beaucoup… » Et c’était vrai. Chacun gérait l’alcool à sa façon, finissait dans un état plus ou moins bien… Certains savaient quand s’arrêter, d’autres n’en avaient aucune idée. Et parfois on en voyait des vertes et des pas mûres. Elle me redonnait sa bière, et j’en buvais une nouvelle gorgée avant de sourire à nouveau à sa remarque. « Pourquoi ça ne m’étonne pas ? » Franchement, c’était loin de m’étonner, venant de Connor. Elle me promettais d’arrêter de parler. Secouant la tête en souriant, je la regardais. « Mais non continue ! » Buvant une nouvelle gorgée de bière, je la regardais encore. Comme si je ne pouvais plus détacher mes yeux d’elle. « Mais tu sais je suis beaucoup plus sage que Connor ! » Ou pas.

_________________
❝Bonjour ! Sacré arrivé, hein ? Ça doit être pour ça qu’on l’appelle « seen city »... Ahah... Vous le savez peut-être pas mais je me considère un peu comme un solitaire. J’ai tendance à me voir comme une meute d’un seul loup...❞ very bad trip.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 21
arrivé le : 03/12/2016

MessageSujet: Re: (celiott) stuck with me   Dim 28 Mai - 22:40

Elle lâche un rire - encore un - à la question d'Eliott. Elle savait, même dans un état pareil, discerner les vrais questions de celles qui n'attendaient pas de réponses - mais elle en apporta tout de même une, ne sachant retenir sa langue de parler. Une petite voix dans un coin de sa tête, bien qu'à peine audible, et très très facilement chasser par la jeune archiviste, la met en garde - attention, Celeste, tout pourrait aller si mal si tu laisser tout t'échapper... C'est parce que ce garçon m'a tout appris. Tout. Absolument tout. Il lui arrivait de se demander où est-ce qu'elle serait rendue si Connor Oates n'avait pas été là pour la former à la vie. Elle pince les lèvres et baisse légèrement les yeux alors qu'il l'incite à ne pas se taire, espérant que l'obscurité ambiante empêcherait Eliott de voir comme il la gênait. De manière générale, on ne voulait pas laisser Celeste Denton continuer de parler quand elle proposait de ne plus prononcer le moindre mot. On préférait profiter du silence qu'elle offrait là, le savourer avant qu'elle ne puisse s'empêcher de se briser. Si ce n'était Eileen, Connor et Noah (bien qu'ils ne s'empêchaient plus depuis longtemps de lui dire de la boucler, de temps à autres), on ne voyait pas chez Celeste pipelette comme une qualité. Et voilà qu'il refusait. Qu'il voulait qu'elle parle encore. La flamme de la bougie la plus proche de lui, qui commençait à répandre une douce odeur de brûlé, dansait dans ses prunelles azurs, dont celles de la jeune anglaise ne pouvaient soudainement plus se détacher. Elle bascule la tête en arrière, son chignon bancale glissant un peu plus du haut de son crâne, son cou calé sur le bord du sofa. Alors, ça, permet-moi d'en douter! Quoique, maintenant qu'on en parle, c'est vrai que c'est un grand fou. J'avais quatre ans quand il m'a appris mes premiers gros mots - t'imagines? Quatre ans, c'est si petit! Si tu savais tout ce qu'il me forçait à faire. Manger des choses absolument pas comestibles, veiller après que ma mère m'ait fait éteindre la lumière... Une fois, il était resté dormir à la maison avec Anakin, et au milieu de la nuit, il m'avait réveillée parce qu'il voulait m'apprendre à faire une tente avec mes draps. J'avais quoi, sept ans? Ma mère nous a attrapé au bout de deux heures, il avait eu le temps de me faire peur au moins dix fois avec ses histoires horribles. Le brownie, un silence par défaut qu'elle ne supportait pas, la présente d'Eliott là, juste à côté ; tout ça avait fait tomber la minuscule barrière qui arrivait encore à la faire se retenir de raconter tout et n'importe quoi. C'est qu'elle était bien seule, finalement, la petite Denton, et qu'elle n'avait pas rencontré d'inconnu depuis un sacré bout de temps. Alors elle cause, parce qu'elle ne sait que faire d'autre, elle qu'elle se dit qu'avec un peu de chances, tous ses mots se seraient évaporés bien vite, à la fois dans la mémoire du jeune homme et la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (celiott) stuck with me   

Revenir en haut Aller en bas
 

(celiott) stuck with me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti: Stuck in a Trap
» TIM ♣ i shot for the sky, i'm stuck on the ground, so why do i try i know i'm gonna fall down.
» [pv Evan] We're stuck here...
» I'd rather be stuck with a muggle, just saying ✘ Zarrow
» Stuck in that car | R&R

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UP IN TREES :: i'll take you downtown :: queensway :: forget-me-not - flat n° 56 - celeste denton-