AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 we rise by lifting others (althea)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

MESSAGES : 9
arrivé le : 09/11/2016

MessageSujet: we rise by lifting others (althea)   Ven 11 Nov - 23:37



❝We rise by lifting others❞
Althea & Rafael
Je tâtonnais dans le noir pour essayer de trouver le réveil et l’éteindre. Une fois trouvé, je tapais dessus et fit taire la voix du présentateur radio qui était bien trop matinal à mon goût. Ouvrant un seul œil, je regardais l’heure et soupirais. Il était effectivement temps de me lever et d’aller travailler. Mais avant, tout un programme s’offrait déjà à moi. Je restais encore quelques secondes dans mon lit, avant de m’étirer et de me lever. J’allais dans la cuisine me préparer un café. J’attrapais un croissant qui datait encore de la veille et le mangeais. Une longue journée m’attendait, les journées de filature n’était pas les plus excitantes. Observer quelqu’un sans se faire voir, n’était pas toujours très intéressant en fait. Sauf si il ou elle faisait quelque chose de vraiment extravaguant. Heureusement je n’étais pas seul, j’avais quelqu’un avec qui faire la conversation. Et puis je m’entendais bien avec elle, donc ça allait. Cette journée pourrait être bien pire. Sirotant mon café, je regardais l’heure sur la montre au dessus de la porte de la cuisine. Je devais aller me doucher avant de réveiller ma fille. Je posais ma tasse de café à moitié entamée dans l’évier avant dans la salle de bain, de prendre ma douche et de m’habiller. Je retournais ensuite dans la cuisine préparer le petit déjeuner de la petite. Je posais le tout dans le salon, sur la table basse et cherchais une chaîne avec des dessins animés. Puis j’entrais doucement dans sa chambre, et je la voyais encore bien endormie, serrant son doudou contre elle. Ça me faisait presque mal de devoir la réveiller. J’avais même envie de la prendre avec moi et de retourner me coucher dans mon lit. M’asseyant près d’elle et lui caressant doucement la joue pour la réveiller, elle râlait, évidemment. Elle avait encore moins envie de se lever que moi. Je l’embrassais sur le front avant de la prendre dans mes bras et de se lever. On perdait monsieur doudou au passage, et je la posais sur le canapé, avant de lui donner son biberon. Elle se réveillait peu à peu, et pendant qu’elle mangeait j’allais faire les lits, ouvrir les volets et tout le tintouin. Lorsque je revenais dans le salon, elle avait quasiment terminé et je pouvais prendre cinq minutes pour regarder un bout du dessin animé avec les fées. « Papa fini ! » Je la regardais et souriais, elle me tendait son biberon vide. Je le prenais, avant de la prendre dans mes bras. Passant par la cuisine déposer le biberon dans l’évier, j’allais ensuite dans la salle de bain pour la préparer.

Et nous voilà devant la crèche de la ville. J’avais juste le temps de la déposer, de l’embrasser sur le front et de lui dire à ce soir. « C’est Lola qui viendra te chercher, d’accord ? Je rentrerai plus tard. » Elle hocha la tête. Je l’embrassais sur le front et la laissais partir. C’était ça la vie de père célibataire. Déposer sa fille le matin à l’école, mais ne pas pouvoir la chercher le soir et laisser la baby-sitter ou ma sœur le faire. Remontant dans ma voiture, je m’arrêtais prendre deux cafés à emporter, avant de conduire jusqu’à l’immeuble où vivait ma collège. J’attendais dans la voiture, buvant déjà une gorgée de café lorsque la porte s’ouvrit. « Salut, » Elle s’installa et je lui tendis son gobelet. « J’t’ai prit un café. »


© Pando

_________________


You need to know that somebody cares about you.
RAFAEL ☽ Because in the end, when you lose somebody, every candle, every prayer, is not gonna make up for the fact that the only thing that you have left, is a hole in your life where that somebody that you cared about used to be.


Dernière édition par Rafael E. Garzón le Jeu 17 Nov - 14:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 11
arrivé le : 09/11/2016

MessageSujet: Re: we rise by lifting others (althea)   Sam 12 Nov - 10:16

we rise by lifting others

Rafael
&
Althea
La blondinette ouvrit les yeux et ne vit absolument rien. L’obscurité était encore totale dans la chambre, signe qu’il était encore bien trop tôt pour se lever, mais elle savait, comme c’était le cas depuis plusieurs semaines, qu’elle n’arriverait pas à se rendormir. Se contentent de regarder le plafond durant plusieurs minutes, elle essayait de se motiver pour cette nouvelle journée. Encore une qui allait passer, jusqu’à ce qu’elle se termine, et qu’elle doive rentrer dans cet appartement terriblement vide et silencieux. C’était le cas depuis tellement longtemps… Théa savait qu’il fallait qu’elle fasse quelque chose, mais il était impossible pour elle de se décider à prendre un nouveau colocataire. Ce serait comme si elle remplaçait Matéo, autant dans cet appartement que dans sa vie, et ça, elle n’en était pas encore prête. Sa sœur lui avait bien conseillé de prendre alors un animal, un chat ou même un poisson, histoire d’avoir de la compagnie mais avec la vie que menait la petite blonde, elle ne voulait pas prendre le risque de mal s’en occuper. Puis s’il lui arrivait quelque chose à elle aussi…

Décidant de se lever, elle ne fit aucuns bruits en sortant de sa chambre, toujours par peur de réveiller Matéo, alors que c’était complètement débile puisqu’il n’était plus là. Allumant la cafetière, elle passa rapidement sous la douche et se retrouva assise sur le tabouret haut de la cuisine à fixer sa tasse, ses mains autour, recherchant la chaleur du liquide noir. Tous les matins, c’était la même chose, elle avançait au ralentit, attendant simplement que ce soit l’heure pour elle de quitter son appartement, qu’elle aille enfin penser à quelque chose d’autre en s’occupant du malheur des autres, puis on ne savait jamais, tant bien, elle ne rentrerait plus, elle irait enfin le rejoindre. Mais ça, elle ne le disait à personne, parce qu’elle savait que cela ferait souffrir sa famille, et surtout Charlie. Son café finit par être froid et elle l’avala d’une seule traite avant de prendre son sac, de mettre sa veste et de claquer la porte de l’appartement. Sur le seuil, elle ne put s’empêcher de fixer la porte de chez Anakin et Lana, se demandant s’ils avaient enfin réussi à être heureux. Puis en descendant les escaliers, elle passa devant la porte de chez Szymon et Eléanor. Là son cœur se serra, et elle passa plus rapidement devant. C’était encore trop dur de devoir lui faire face.

Une fois en bas, elle ne mit pas longtemps à repérer la voiture de Rafael et elle s’engouffra dedans sans rien dire. Ce n’est qu’une fois installée qu’elle prit le gobelet qu’il lui tendait et qu’elle le salua.

_ Salut. Et merci. Je crois que j’en aurais besoin aujourd’hui.  

Le programme de la journée n’avait rien de très excitant, bien au contraire. Cela faisait déjà plusieurs jours qu’ils se retrouvaient coincés dans une voiture banalisé à suivre les moindres faits et gestes d’un homme que l’on suspectait de faire du trafic de drogue. Autant dire combien s’était passionnant puisque l’homme en question devait probablement savoir qu’il était surveillé. Dans ce genre de situation, et surtout en ce moment, elle était heureuse d’avoir un partenaire, avec qui discuter, qui pouvait lui changer les idées et l’empêcher de penser à son meilleur ami.

_ S’il ne se passe rien aujourd’hui, je te promets que je lui roule dessus avant de rentrer chez moi.


camo©015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 9
arrivé le : 09/11/2016

MessageSujet: Re: we rise by lifting others (althea)   Mer 14 Déc - 21:46



❝We rise by lifting others❞
Althea & Rafael
Après avoir déposé ma fille à la crèche, je m’arrêtais prendre deux cafés à emporter. Je les mettais tous les deux dans le porte gobelet de ma voiture puis prenais la direction de l’immeuble où vivait ma collègue. J’étais garé depuis deux minutes à peine, que Thea entra dans ma voiture. Je lui tendais son café et la saluait en même temps. Je hochais la tête à sa remarque. Elle allait en avoir besoin et moi aussi. Parce que surveiller quelqu’un, qui se doutait certainement qu’il était surveillé, ce n’était pas la chose la plus drôle. Ça faisait plusieurs jours qu’on le suivait, et autant dire qu’on pouvait parfois rester des heures et des heures dans la voiture sans bouger. Alors le café, ça ne faisait vraiment pas de mal. « Et moi dont… » Je démarrais. Notre planque, du moins celle de notre ami trafiquant était à l’autre bout de la ville. Vu ses habitudes, il était encore chez lui à l’heure qu’il était, et j’espérais sincèrement qu’aujourd’hui il allait sortir un peu. Mais au moins, je n’étais pas seul, Althea était avec moi et nous pourrions discuter un peu, de tout, de rien. j’essayais de lui parler le plus possible, même pour ne rien dire parfois, pour l’empêcher de penser à mon cousin, son meilleur ami qui nous avait quitté. J’espérais juste ne pas trop la saouler, à tout le temps parler. Mais au moins, ça faisait passer le temps… Je riais légèrement à sa remarque. Ouais, moi aussi je ferais ça, si aujourd’hui encore il ne se passait rien. « Ouais… Moi aussi. » Je me concentrais à nouveau sur la route. « Mais il va bien devoir sortir un jour… » On était presque arrivé. Je conduisais, et lorsque je voyais notre place habituel, me garais et coupais le moteur. J’attrapais mon café et en buvais une grande gorgée. « La prochaine fois faudrait penser à apporter un jeu de cartes… tu crois pas ? »


© Pando

_________________


You need to know that somebody cares about you.
RAFAEL ☽ Because in the end, when you lose somebody, every candle, every prayer, is not gonna make up for the fact that the only thing that you have left, is a hole in your life where that somebody that you cared about used to be.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 11
arrivé le : 09/11/2016

MessageSujet: Re: we rise by lifting others (althea)   Mar 20 Déc - 21:43

we rise by lifting others

Rafael
&
Althea
La porte de son immeuble se referma derrière elle et Althea tenta d’y laisser sa peine, son deuil. En général cela marchait durant quelques heures, surtout lorsqu’elle trouvait de quoi s’occuper. Mais en ce moment, avec cette mission en particulier, du temps, elle n’avait que cela pour penser. Heureusement qu’elle n’était pas toute seule et qu’elle pouvait faire la conversation avec son nouveau coéquipier. Même si le destin avait bien voulu se foutre de sa gueule en la faisant travailler avec le cousin de Matéo… La demoiselle repéra rapidement la voiture qui l’attendait et y entra pour s’installer sur le siège passager. Tout en récupérant le café, elle remercia Rafael, lui avouant que ce ne serait pas de trop aujourd’hui. Depuis l’accident, comme elle se plaisait à le dire, elle n’arrivait plus à faire une seule nuit complète et se demander encore comment elle faisait pour tenir toute la journée sans s’effondrer. Mais la blondinette s’était rapidement aperçu que c’était justement ce qu’il lui fallait, pour ne pas affronter l’obscurité et surtout le vide qu’il avait laissé dans l’appartement.

Trempant ses lèvres dans le café brulant, elle le reposa sur ses genoux en attendant que ça refroidisse alors que la voiture démarrait et prenait la direction où ils devaient se mettre à suivre le suspect du moment. La jeune femme n’aimait pas faire ce genre de chose, elle se sentait toujours si inutile durant ce genre de mission. Mais elle n’avait droit qu’à cela depuis plusieurs mois, ayant été jugée trop insouciante par ses supérieurs après ‘l’accident’. Et en plus elle avait eu droit à un coéquipier qui faisait partit de la police de la ville. Le regard rivé sur le paysage qu’elle connaissait par cœur, elle prit la parole. Des banalités, mais ça faisait du bien.

_ C’est dans des moments comme ça que je me dis que c’est un boulot de merde…  

Et voilà qu’elle devenait mauvaise la blondinette. Cela lui arrivait de plus en plus souvent ces derniers temps et elle ne s’en rendait même pas compte. Une fois arrivée, Théa détacha sa ceinture et posa ses pieds sur le tableau de bord, s’installant confortablement parce qu’elle savait qu’ils allaient attendre durant un long moment. Un léger rire s’échappa d’entre les lèvres de la demoiselle. Cette idée, elle l’avait déjà eu plein de fois !

_ Ce ne serait pas très professionnel ! Imagine qu’on nous choppe alors que je te mets la pâtée et que le suspect nous échappe.  


 


camo©015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 9
arrivé le : 09/11/2016

MessageSujet: Re: we rise by lifting others (althea)   Mar 31 Jan - 21:06

Si aujourd’hui il ne se passait rien, je crois bien que j’irais le faire avouer moi-même. Je hochais la tête à la remarque de ma collègue. Moi aussi, j’avais l’impression que c’était un boulot de merde parfois. Parce qu’on était assis là, à surveiller quelqu’un qui ne bougeait pas de chez lui la plupart du temps. Alors j’avais l’impression de ne rien faire. Et ça m’énervait parce que je n’aimais pas être assis là à ne rien faire. Heureusement que je n’étais pas seul, au moins j’aurais quelqu’un à qui parler. « Ouais, moi aussi… » J’adorais mon travail, mais dans ces moments, je me disais que je préférais largement être à la maison avec ma fille plutôt que de la déposer à la crèche et de ne pas pouvoir la récupérer le soir. Parce que oui, à chaque fois qu’on faisait ça, je devais confier ma fille à une baby-sitter qui allait la chercher. Puis quand je rentrais, Cara dormait déjà. Alors je la voyais seulement le matin. Déjà que j’étais le seul parent pour elle, je devais encore la confier à ma sœur où à une baby-sitter. Je restais concentré sur la route. La planque n’était pas loin, mais la journée elle, risquait d’être longue. Notre place habituelle était libre, alors je me garais et buvais une grande gorgée de café après avoir coupé le moteur. En plaisantant, je disais à Althea que la prochaine fois on pourrait apporter un jeu de carte. Enfin, je plaisantais à moitié, parce que dans le fond un jeu de carte serait plutôt une bonne idée. Je riais à sa remarque. « Alors que TU me mets la pâtée ? » Je bu une gorgée de café et souriais. « Ça reste à prouver ça… » Il la regarda. « Je suis un champion au jeu des sept familles tu crois quoi ? »

_________________


You need to know that somebody cares about you.
RAFAEL ☽ Because in the end, when you lose somebody, every candle, every prayer, is not gonna make up for the fact that the only thing that you have left, is a hole in your life where that somebody that you cared about used to be.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 11
arrivé le : 09/11/2016

MessageSujet: Re: we rise by lifting others (althea)   Sam 11 Fév - 15:42

we rise by lifting others

Rafael
&
Althea
La blonde ne pouvait pas dire le contraire, ça lui faisait du bien de sortir de la maison, de faire quelque chose qui lui fasse oublier sa peine. Mais elle aimait lorsqu’il fallait travailler, courir après des suspects, pour ensuite l’interroger ou faire des recherches pour un dossier. Rester assises dans une voiture toute la journée pour surveiller quelqu’un… Ca allait quelques jours mais là ça commençait à faire long. Heureusement qu’elle n’était pas toute seule, même si au départ la présence de Rafael en tant que coéquipier l’avait un peu perturbé. Elle savait depuis toujours que c’était le cousin de Matéo, mais elle n’avait jamais vraiment fait sa connaissance, jusqu’à ce qu’ils se pointent tous les deux dans le bureau du chef de la police pour leur attribuer cette nouvelle mission. Elle avait eu peur de se retrouver plonger dans la tristesse durant toute la journée en étant avec lui, mais étrangement, ils n’avaient pas parlé du pompier une seule fois depuis qu’ils avaient commencé à travailler ensemble, et ça Théa ne pouvait que l’en remercier, même si elle sentait que ce serait probablement un peu plus facile d’en parler maintenant qu’il y a encore quelques semaines.

Une fois dans la voiture du jeune homme, elle attrape le café qu’il lui tend et attend qu’il refroidisse en regardant les rues de la ville défiler sous ses yeux. Ils arrivent rapidement à l’endroit prévu, et commence alors le moment le plus pénible : celui de l’attente. Elle se met à rire à la proposition du grand brun et approuve d’un signe de tête avant de répliquer à son tour. Un sourire sur les lèvres, elle regarde Rafael tout en haussant les épaules.

_ J’attends d’en avoir la preuve avant d’admettre quoi que ce soit !

Elle boit à son tour une gorgée de son café avant d’observer la porte derrière laquelle se trouve le suspect. Ils savent tous les deux que ce dernier sait qu’ils sont derrière lui, et il s’amuse à les faire tourner en rond à longueur de journée, ce qui énerve d’autant plus la blondinette. La blonde s’installe alors un peu plus confortablement, avance ses fesses sur le fauteuil et pose ses pieds sur le tableau de bord.

_ Mais je reste persuadée que tu es nul et que même ta fille arrive à te battre.




camo©015

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 9
arrivé le : 09/11/2016

MessageSujet: Re: we rise by lifting others (althea)   Jeu 16 Mar - 18:44

L’ennui était d’un mortel parfois. Heureusement que j’avais Althea pour me tenir compagnie dans ces cas là. On était toujours deux dans ces cas là, mais je préférais largement être avec elle plutôt qu’avec d’autres. Certains parlaient tout le temps. Du genre, ils n’arrêtaient jamais. Ils avaient le bec toujours ouvert et ne te laissais même pas en placer une seule. Alors que Althea elle, savait quand parler et quand ne pas parler. Et c’était parfait. Je buvais tranquillement mon café, alors qu’on parlait d’amener un jeu de cartes la prochaine fois, et qu’elle me mettrait la pâté. Je souriais, elle était sûre d’elle et j’étais sûr de moi. Le combo parfait. Je haussais un sourcil en souriant. Elle voulait une preuve ? Ok. « Une preuve ? D’accord, je t’en donnerai une ! » Un dernier sourire et je buvais du café, avant d’ajouter que j’étais champion au jeu des sept familles. Je la regardais, alors qu’elle s’était installée plus confortablement. Je fis semblant d’être choqué, outré. « Bien sûr que non ! » Je fini par sourire. « Je la laisse gagner, je suis pas un monstre non plus… » Je terminais mon café et posais le gobelet. « Si t’es sage je te laisserai gagner aussi ! »

_________________


You need to know that somebody cares about you.
RAFAEL ☽ Because in the end, when you lose somebody, every candle, every prayer, is not gonna make up for the fact that the only thing that you have left, is a hole in your life where that somebody that you cared about used to be.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 11
arrivé le : 09/11/2016

MessageSujet: Re: we rise by lifting others (althea)   Ven 7 Avr - 11:41

we rise by lifting others

Rafael
&
Althea
 Un sourire s’étira sur les lèvres de la blonde à la proposition de son coéquipier de la laisser gagner. Si seulement il savait à quel point il n’en aurait pas besoin, mais Althea n’allait pas en rajouter une couche là-dessus. Puis elle se concentrait sur son sourire, se demanda depuis combien de temps elle n’avait pas été capable de faire cela. C’était pourtant si simple et naturel. Mais bon, elle n’allait pas foutre l’ambiance en l’air en pensant à ce genre de chose et en se mettant  à déprimer maintenant. Déjà qu’ils n’avaient pas grand-chose à faire pour s’occuper. La jeune femme regarda par la fenêtre alors qu’elle portait son gobelet à ses lèvres. Si seulement il pouvait se passer un peu d’action… Mais non, elle savait au fond d’elle que ce serait comme les jours précédents et qu’il faudrait faire la conversation pour ne pas passer des heures et des heures dans un silence assourdissant. Puis c’était l’occasion pour la blonde d’en apprendre un peu plus sur Rafael. Au bout d’un moment, elle finit tout de même par répondre :

_ Tu n’en auras pas besoin, mais c’est gentil quand même.

Puis son regard se porta une nouvelle fois sur la rue, mais sans vraiment y apercevoir quoi que ce soit. Elle pensait à Rafael justement, et à sa fille, dont il s’occupait tout seul. Elle fit le rapprochement avec elle, avec ce qu’elle aurait pu vivre aussi si les choses avaient été différentes. Si elle n’avait pas perdu son bébé, elle aurait été une mère célibataire en ce moment même. Aurait-elle était capable d’y arriver ? Elle n’en était pas certaine.

_ Ce n’est pas trop dur, la vie que tu mène, avec ta fille ?


 


camo©015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 9
arrivé le : 09/11/2016

MessageSujet: Re: we rise by lifting others (althea)   Lun 1 Mai - 21:35

Cara avait à peine trois ans. Si je ne la laissais pas gagner c’était la crise assurée. Et puis il fallait voir son visage ravi lorsqu’elle gagnait et que je perdais. Aucune victoire à un jeu de carte pour enfant ne valait le sourire de ma vie. Mais le fait qu’Althea perde contre moi également était bien moins sûr, cependant je ne le lui laisserai pas croire. Alors c’était tout aussi gentiment que je lui proposais de la laisser gagner également, à condition qu’elle soit sage. Jetant un coup d’œil dehors, reprenant mon gobelet de café, je constatais ce que malheureusement je savais déjà. Il ne se passait rien. Mais alors, rien du tout et ce comme tous les autres jours où nous étions coincés dans cette voiture à surveiller un type qui sortait à peine de chez lui. Alors il fallait faire la conversation, toute la journée, histoire de ne pas trop voir le temps passer. Je souriais à sa réponse, tout simplement. Je ne rajoutais rien de plus, sachant pertinemment qu’elle pouvait (et voulait) gagner. Et, buvant une nouvelle gorgée de café je grimaçais. Il commençait à être froid. Alors je vidais le gobelet, d’une traite tout en regardant dehors. Rien, toujours rien. Puis la voix d’Althea se fit une nouvelle fois entendre alors qu’elle me demandait si ce n’était pas trop dur avec Cara. Je haussais alors les épaules. Oui et non, en fait. « Ça dépend… Au début c’était pas facile, parce qu’elle est partie d’un coup tu vois, donc fallait revoir toute l’organisation mais là… non ça va mieux. » Quand Cara était encore bébé, c’était vraiment difficile suivant les horaires de boulot que je me tapais, mais aujourd’hui je travaillais majoritairement en journée alors l’organisation était déjà moins compliquée. « C’est une nouvelle routine à adopter, en fait. C’est surtout ça. Et une fois qu’on s’y fait… C’est plutôt cool, en fait. »

_________________


You need to know that somebody cares about you.
RAFAEL ☽ Because in the end, when you lose somebody, every candle, every prayer, is not gonna make up for the fact that the only thing that you have left, is a hole in your life where that somebody that you cared about used to be.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 11
arrivé le : 09/11/2016

MessageSujet: Re: we rise by lifting others (althea)   Ven 5 Mai - 18:24

we rise by lifting others

Rafael
&
Althea
 
Etre en planque, Théa détestait ça. L’attente, l’ennuie, le fait de rester enfermé dans cette voiture alors qu’elle avait l’habitude de bouger. Même lorsqu’elle passait sa journée au bureau, elle ne restait pas autant de temps assise. Mais là, elle n’avait pas le choix. Heureusement qu’elle avait une bonne compagnie avec Rafael. Elle se souvenait, il devait y avoir un an, alors qu’elle faisait le même genre de mission avec un policier proche de la retraite, et qui en plus pensait que les femmes n’avaient rien à faire dans la police. Cela avait été atroce, et elle avait tout de même tenu une semaine avant d’éclater. Littéralement. La blondinette était sortit de la voiture en trombe pour attaquer cette dernière ç coup de pied. Elle s’était défoulée sur le véhicule pour ne pas le faire sur son partenaire. Qu’elle n’avait d’ailleurs plus jamais croisé après ça. Alors elle était heureuse d’avoir Rafael pour compagnon. Afin de continuer à discuter un peu, elle lui posa une question sur sa vie avec sa fille. Et à sa réponse, Théa se rendit compte qu’elle ne connaissait rien de son histoire.

_ J’imagine. Et je t’admire beaucoup pour ça.

Et dire que si les choses s’étaient passées autrement pour la jeune femme, elle aurait été pratiquement dans la même situation… Cela pouvait faire peur, mais Théa disait qu’au moins, elle aurait eu quelque chose de son meilleur ami.

_ Je ne t’ai jamais demandé ce qui s’était passé.

Elle ne voulait pas être indiscrète, la blondinette, alors elle comprendrait qu’il décide de se taire et de ne pas lui répondre.

 


camo©015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: we rise by lifting others (althea)   

Revenir en haut Aller en bas
 

we rise by lifting others (althea)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « We rise by lifting others. » Matt Wayne
» Naruto RPG :: Rise of Shinobi
» (m.) ☆i rise up through the fire.
» Forum Chien/Chiot des Quais : Le lifting de printemps !
» Star Wars - Rise of the Force

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UP IN TREES :: i'll take you downtown :: da vinci lane-